Articles

PATRIARCAT COPTE CATHOLIQUE D'ALEXANDRIE

Share

PATRIARCAT  COPTE CATHOLIQUE

D'ALEXANDRIE

Note historique

         L'origine du Patriarcat d'Alexandrie remonte, d'après la Tradition, à l’Evangéliste Saint Marc. Ce Patriarcat joua un rôle important dans l'Eglise Universelle durant les cinq premiers siècles de l'ère chrétienne, grâce à ses érudits, philosophes et exégètes : Pantène, Clément d'Alexandrie, Origène, Denys, Didyme et d'autres; grâce à ses grands Patriarches, à ses admirables théologiens, confesseurs de la foi : tels Alexandre, Athanase, Théophile et Cyrille. C'est dans son sein que naquit le monachisme chrétien, avec ses grands fondateurs : saint Antoine, saint Pacôme, saint Macaire.

         A cause de tout cela, il  méritait d'être le second Siège après celui de Rome, comme le décréta  le Concile de Nicée en 325.

         Cependant, une division se produisit au sein de ce Patriarcat en 451, à la suite du Concile de Chalcédoine. L’Eglise d’Alexandrie se sépara de l’Eglise universelle lorsque  le Patriarche Dioscore refusa la doctrine du Concile au sujet de la nature du Christ. Mais un grand nombre de fidèles demeurèrent attachés à l’Eglise de Rome et furent appelés "Melkites", c'est-à-dire partisans du Roi qui défendait l’enseignement du Concile de Chalcédoine; ils prirent plus tard le nom de "catholiques". La politique joua un grand rôle dans ces évènements, comme aussi dans les périodes suivantes.

          Après le Concile, le  Patriarche d’Alexandrie fut tantôt orthodoxe, tantôt catholique, parfois, il y avait deux Patriarches. Souvent, le Patriarche  catholique était byzantin. Le dernier de ces Patriarches fut Marc II, au début du treizième siècle ; il voulait abolir le rite alexandrin et le remplacer par le rite byzantin. Les catholiques s'y opposèrent et  il partit pour  Constantinople où il demeura jusqu’à la fin de sa vie.

         Les catholiques conservèrent le rite d’Alexandrie, la langue copte prédomina sur le grec et par la suite l'arabe. Des prêtres catholiques venaient de Jérusalem en Egypte à différentes périodes de l'année, pour conférer les sacrements aux chrétiens qui étaient restés fidèles  à la foi    catholique

         Le Saint-Siège déploya de grands efforts pour rétablir l’unité.  De nombreux contacts épistolaires furent échangés avec les Patriarches Coptes orthodoxes. Une première tentative d'union eut lieu au Concile de Florence en 1443. Un document d'union fut signé le 4 février de cette même année, mais il ne fut pas mis en application. Une seconde tentative fut faite au Concile de Memphis (Le Caire) en 1582, et enfin une troisième en 1814, mais sans jamais aboutir au résultat espéré.

         Le Saint -Siège ne négligea pas le petit troupeau catholique d’Egypte. Les Pères Franciscains qui  s'établirent  en Egypte au dix-huitième siècle en prirent soin.

         En 1741, S.S. le Pape Benoît XIV nomma Athanase, Evêque et Vicaire Apostolique pour les Coptes catholiques d'Egypte. Et, à partir de cette date, se succédèrent des Vicaires Apostoliques pour l’Eglise Copte catholique. En 1895, S.S. le Pape Léon XIII, par sa lettre apostolique "Christi Domini" du 26 novembre, rétablit le Patriarcat d'Alexandrie des Coptes catholiques.

         Puis un décret fut promulgué qui établit la nomination d’Anba. Kyrillos Macaire comme Administrateur apostolique pour la communauté Copte-catholique et l’instauration de trois éparchies : l’Eparchie patriarcale qui englobait  toute la Basse-Egypte (Alexandrie, le Delta et Le Caire) dont le siège était au Caire, - l’Eparchie d'Hermopolis (Minia) et l’Eparchie de Thèbes (Tahta). Le 19 juin 1899 Anba Kyrillos Macaire fut institué Patriarche sur le siège d’Alexandrie. De 1908 à 1947 la direction du Patriarcat  fut confiée à des Administrateurs apostoliques qui se succédèrent comme suit : Anba Maximos Sedfaoui, puis Anba Marc Khouzam qui fut élu Patriarche le 9 août 1947 et intronisé le 7 mars 1948.

        Le nombre des fidèles ayant augmenté, surtout en Haute-Egypte, le diocèse de Thèbes fut divisé en deux parties et, le 9 août 1947, fut érigé  le nouveau diocèse d'Assiout ;  son premier Evêque fut consacré le 18 décembre 1947 en la personne d’Anba Alexandre  Scandar.

         Après le décès de Sa Béatitude le Patriarche Anba Marc II, le 2 février 1958, le Synode Patriarcal des Evêques Coptes-Catholiques élut comme Patriarche son Auxiliaire, Anba Stéphanos 1er qui fut intronisé le 29 juin 1958. Par la suite, le 22 février 1965, Anba Stéphanos 1er fut promu  Cardinal de l’Eglise universelle. Il prit pour l’aider comme Auxiliaire Patriarcal S.E. Anba Jean Kabès.

           Le 24 février 1984, S.E. Anba Andraos Ghattas, Evêque de Thèbes-Louxor, fut nommé Administrateur Apostolique du Patriarcat. Le 19 avril 1986, S.B. Stéphanos 1er ayant présenté sa démission pour raison d'âge et de santé, le Synode Patriarcal élut Patriarche, le 9 juin 1986, Anba Andraos Ghattas, qui prit le nom de Stéphanos II, et fut intronisé le 12 juillet de la même année. Il fut promu Cardinal le 21 février 2001. Le 27 marsl 2006, il présenta sa démission pour raison d’âge et de santé.

            Et le 30 mars 2006, le Synode Patriarcal élut son successeur en la personne d’Anba Antonios Naguib qui fut intronisé le 1er mai de la même année. Il fut promu Cardinal le 21 novembre 2010. 

         Aujourd'hui, le Patriarcat Copte Catholique d'Alexandrie compte environ 200.000 fidèles, répartis en sept éparchies :

$11.      L’Eparchie patriarcale – Anba Antonios Naguib (2006), Anba  Youhanna Golta (1986) et Anba Boutros Fahim.(2006)

$12        L’Eparchie de Minia - Anba Ibrahim Isaac (2002)

$13        L’Eparchie d'Assiout - Anba Kyrillos William.(1990)

$14        L’Eparchie de Sohag - Anba Youssef Aboul Kheir. (2003)

$15        L’Eparchie  de Louxor - Anba Youannès Zakaria. (1993)

$16        L’Eparchie d'Ismaïlia – Anba Makarios Tewfik. (1994)

$17        L’Eparchie de Guizeh, Beni Suef et El Fayoum – Anba Antonios Aziz (2003)

         Ces sept diocèses sont desservis par 175 Prêtres diocésains, auxquels il faut ajouter quatre-vingt Pères Franciscains et autres Religieux de diverses Congrégations.

                                  

Share